photo d'un écran d'ordinateur

Nous évoluons dans un environnement dynamique, à la recherche éternelle de productivité optimale et de collaborateurs proactifs pour assurer l’avenir de nos entreprises. La mise en place d’une stratégie de digital learning en fait partie. Elle permet de former des collaborateurs à de nouvelles compétences et donne des formations plus accessibles. À tout moment nous pouvons nous former sur n’importe quel support (pc, tablette, smartphone) et de n’importe quel endroit (bureau, transport, maison).

Pour réussir sa stratégie de digital learning, il est primordial d’utiliser la vidéo. 4 milliards de vidéo sont vues par jour sur YouTube dont 25% via mobile. Celle-ci permet d’allier les 3 leviers d’apprentissage cruciaux : l’attention, la compréhension et la mémorisation. Découvrez les 4 bonnes raisons d’intégrer la vidéo à vos formations.

I. Renforcer l’impact de la formation

La vidéo va permettre d’annoncer le programme, les enjeux et objectifs de la formation. Elle permet donc de réduire le taux d’absentéisme, de sensibiliser et d’attirer l’œil des collaborateurs sur les thématiques qui seront abordées. Ils auront un avant-goût. La vidéo facilite la compréhension des apprenants en proposant une alternative plus dynamique et stimulante. Grâce à une musique, un montage ou des animations, les collaborateurs seront plus captivés par le discours car vous allez solliciter le canal visuel et auditif. C'est l'outil idéal pour capitaliser le savoir et favoriser un accès à la demande. Ajoutez-y le storytelling et vos collaborateurs décrocheront moins rapidement. Pour en savoir plus sur cette technique, découvrez notre article sur l'utilisation du storytelling pour booster vos présentations vidéo.

L’avantage de la vidéo est d’être lisible partout et à tout moment. Les collaborateurs pourront revisionner la formation s’ils ont un doute. De plus, elle permet une réactivation de la mémoire, plusieurs semaines après la formation. Cela est essentiel car les apprenants ont tendance à oublier les informations rapidement. Les recherches montrent qu’au bout de 20 minutes, le « taux d’assimilation » d’informations chute de plus de 50 %. Dans les 24h suivant une formation, ce taux chute encore à 80 %. Et dans le mois qui suit, si rien n’a été fait pour réactiver ce contenu, les apprenants n’en garderont aucune trace. Enfin, elle donne la possibilité de répondre aux questions posées par les apprenants. En centralisant toutes les réponses dans une seule vidéo, les apprenants auront la plupart des réponses à l’intérieur. 

II. Favoriser l’engagement des apprenants

Quelle soit en ligne ou en présentiel, la principale difficulté de la formation est de canaliser la concentration de l’apprenant. Le but étant qu’il reste attentif jusqu’à la fin de la formation. D’après une étude de Forrester Research, 75% des collaborateurs préfèrent la vidéo aux documents écrits. La vidéo est l’outil idéal pour répondre aux attentes des apprenants puisqu’elle permet de synthétiser l’information de manière ludique et d’accélérer le processus d’assimilation du message.

En effet, une étude sur la mémorisation indique qu’une personne mémorise 30% du message en le regardant, 20% en l’écoutant et 70% lorsque le message allie son et image dans une vidéo*. Facilitez la transmission et redynamiser l’image de la formation grâce à la vidéo.

 

 

 

Comme l’explique Florence Berger de Gallardo, Directrice formation chez Mazars :

« La vidéo répond tout à fait aux codes et habitudes de nos collaborateurs. Aujourd’hui, dans votre pratique personnelle, quand vous avez besoin de vous former ou de découvrir quelque chose sur la cuisine ou le bricolage par exemple, vos habitudes sont d’aller sur Youtube pour chercher l’information. Nous avons décidé de faire la même chose en termes de formation technique chez Mazars. »
                             Florence Berger de Gallardo, Directrice Formation

Pour retrouver le témoignage Mazars :
C'est par ici !

Pour maximiser l'engagement de vos apprenants, utilisez également la pédagogie dans vos formations. Elle permet d’engager votre auditoire et évite les relâchements d’attention. Pour en savoir plus sur l’utilisation de la pédagogie dans vos vidéos learning, découvrez notre article

III. Cibler les apprenants au bon moment

Aujourd’hui, les entreprises rencontrent de nouvelles problématiques en matière de communication. Les équipes décentralisées, les collaborateurs en déplacements réguliers, l’émergence du télétravail… ne facilitent pas la formation. Grâce à la vidéo, vous pourrez proposer une formation nomade, pratique et rapide. Chacun de vos collaborateurs y accédera quand il en a besoin.  « Selon Pascal Aubert, responsable e-learning chez NATIXIS : “Le réflexe devient : Pour me former, je me connecte.” ». Cette flexibilité de la formation permet aux employés de disposer d’un apprentissage en toute liberté. La difficulté est d’avoir un parc connecté, afin que la navigation se fasse de manière fluide entre chaque support (Ordinateur, tablette, Smartphone…) pour que le collaborateur puisse retrouver et reprendre une vidéo inachevée très rapidement.

IV. Un moyen rapide et peu coûteux

Il existe des moyens rapides et pratiques pour produire vos vidéos à moindre coûts. Tout d’abord, pensez à votre message, il doit être clair et efficace. Ensuite, parlez distinctement et privilégiez des phrases courtes avec des illustrations ou des exemples, car cela facilite la mémorisation. Afin de connaître les astuces pour faire de l’autoproduction, découvrez notre article qui vous dévoilera tout ce qu’il faut savoir (cadrage, règle des, tiers, etc…).

Découvrez les astuces pour réussir vos vidéos à moindre frais     Je découvre gratuitement  

Vos collaborateurs ne verront plus l'e-learning comme une invention du siècle dernier mais bien comme une plateforme qui leur fera gagner en temps et en productivité et tout cela sereinement.

Allez-y, lancez-vous !

Sources :

Blog du Moderateur 
Elearning letter 
Popcorn Video Marketing
Popcorn Video Marketing // « Vidéo pour la formation »
5 principes essentiels issus des neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage en formation