Construction de voiture dans une industrie.

Nous vivons à 100 à l’heure, nous partageons, communiquons sur les réseaux sociaux et créons des blogs plus vite que nos ombres. Aujourd’hui, à chaque interrogation nous avons le réflexe de consulter notre boule de cristal : YouTube. 1 français sur 2 regarde YouTube tous les jours. Pour se relaxer et se divertir mais également pour s’informer et progresser pour 52%* d’entre eux. Avec 400 heures de vidéos mises en ligne chaque minute* par le commun des mortels, YouTube a marqué une rupture sur la manière de partager l’information. Nous sommes tous des créateurs de contenus, des supers « User Generated Content ». Pourquoi ne pas adopter cette habitude dans la sphère professionnelle pour que les employés génèrent eux-mêmes du contenu ?

Vue d'une caméra prête à enregistrer dans un studio professionnel.

La vidéo est un des outils les plus appréciés dans le domaine de la formation. Il reste cependant un problème à régler : notre concentration. Nous sommes de plus en plus volatiles, la multiplication des écrans nous submerge d’informations. Résultat, notre concentration chute. Il faut donc réaliser vos vidéos de manière à focaliser l’attention de vos apprenants sur l’essentiel. La vidéo est une excellente solution pour transmettre le savoir mais il y a quelques erreurs à éviter.

photo d'un écran d'ordinateur

Nous évoluons dans un environnement dynamique, à la recherche éternelle de productivité optimale et de collaborateurs proactifs pour assurer l’avenir de nos entreprises. La mise en place d’une stratégie de digital learning en fait partie. Elle permet de former des collaborateurs à de nouvelles compétences et donne des formations plus accessibles. À tout moment nous pouvons nous former sur n’importe quel support (pc, tablette, smartphone) et de n’importe quel endroit (bureau, transport, maison).