Selon Albert Bandura, docteur en psychologie et précurseur du courant de la psychologie sociale aux Etats-Unis, le Social Learning se définit comme « la formation qui se produit lorsque nous observons et reproduisons les comportements de ceux qui nous entourent. » (Théorie de l’apprentissage social).
Aujourd’hui, le Social Learning s’est démocratisé avec l’émergence des réseaux sociaux. Cependant, ces derniers ne sont pas toujours appropriés pour la formation. Par ailleurs, de plus en plus d’entreprises souhaitent utiliser l’échange social comme moyen d’apprentissage.
Alors comment intégrer le Social Learning dans une société ? Comment développer les compétences et renforcer l’engagement des apprenants grâce à cet apprentissage collaboratif ?

I. Le Social Learning, un facteur de réussite ?

Le Social Learning est une évolution des méthodes d’apprentissage. Cette forme d’apprentissage collaborative permet de partager, d’échanger, de transmettre son savoir-faire avec des collaborateurs, des collègues, des experts…

L’objectif est de capitaliser ses connaissances tout en étant à la fois apprenant et formateur. Cela favorise l’engagement puisque ce mode d’apprentissage participatif offre un moyen de valoriser les compétences, les forces de chacun en incitant la production d’idées. Les apprenants se sentent ainsi plus utiles.
D’ailleurs, selon une étude menée par des scientifiques du Centre for Creative Leadership situé aux Etats-Unis, 70% de l’apprentissage se fait au travail lors des tâches quotidiennes, 20% provient de nos interactions sociales et 10% est issu des formations en présentiel.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, de nombreuses entreprises souhaitent utiliser le Social Learning pour encourager leurs salariés à apprendre des uns et des autres, dans le but de construire des savoirs, d’acquérir de nouvelles compétences et d’observer les bonnes techniques de ses collaborateurs pour mieux les reproduire. Selon Richard J. Light, professeur d’enseignement et d’apprentissage à Harvard, l’un des éléments clés de réussite à l’université est la faculté des étudiants à créer des groupes d’apprentissage dont l’objectif est d’apprendre de chacun en partageant ses connaissances. Cela va multiplier les chances d’approfondir des compétences tout en développant nos performances.

Avec le Social Learning, le savoir ne se transmet plus uniquement de façon descendante. Désormais, il se co-construit en équipe.

II. Le Social Learning, une méthode puissante ?

D’après Jane Hart, fondatrice du centre de l’apprentissage et des technologies de la performance situé au Royaume-Uni « Le mot Social Learning a été imaginé pour désigner l’usage des outils sociaux dans la formation et l’éducation. »

Pour que le Social Learning fonctionne vraiment, il faut que chaque membre de l’équipe apporte en quelque sorte sa pierre à l’édifice. Ils ont pour cela de nombreux outils pour créer et partager leurs connaissances de manière collaborative que ce soit sur des plateformes de diffusion (réseaux sociaux, espace de stockage…), des plateformes collaboratives, des outils de création de contenu ou encore via la vidéo. Par exemple, si vous utilisez cette dernière, vous allez permettre à vos salariés de partager, de transmettre leurs savoirs rapidement et facilement avec un média qui va toucher efficacement tous les membres de l’équipe. Donnez-leurs ainsi un outil qui soit accessible à tous. En effet, le but est qu’ils puissent créer chacun leur propre vidéo et qu’ils la partagent entre collègues sur une plateforme communautaire. La vidéo est un média apprécié et qui a un fort impact, cela va donc stimuler la communauté et encourager la conversation.

Découvrez dans cette présentation, les étapes clés pour autoproduire simplement une vidéo.
Regardez la vidéo !

Proposez à vos collaborateurs une plateforme, en quelque sorte un « YouTube » interne d’entreprise directement intégré au réseau social de votre société où ils pourraient mettre leurs contenus crées. En rassemblant toutes les vidéos sur celle-ci, les savoirs vont être ainsi mutualiser et capitaliser. Vous allez ainsi créer une communauté d’apprenants dans laquelle chacun pourra se rendre afin d’ajouter ses vidéos et les partager à d’autres équipes dans le but de redistribuer ces savoirs. Grâce à cette bibliothèque du savoir collectif, l’apprentissage est désormais décloisonné puisqu’il se transmet, se partage, se distribue. Favorisez ainsi l’émergence d’idée et augmentez la performance de chacun.

Jouez ensuite la carte du collaboratif jusqu’au bout. En effet, donnez la possibilité à chaque collaborateur de noter et d’évaluer les vidéos réalisées. Naturellement, les contenus les plus pertinents et les plus appréciés seront mis en avant par la communauté. Cela va ainsi profiter à chaque apprenant qui accédera plus facilement aux bonnes informations afin de progresser.

Afin de stimuler les autres apprenants de la communauté et donc les inciter à enrichir la conversation, vos collaborateurs ont la possibilité d’utiliser des quiz dans leurs contenus. Le quiz est un outil très apprécié grâce à son format ludique et interactif. En effet, il attise souvent la curiosité des auditeurs et permet donc un meilleur engagement.

Découvrez en vidéo, comment intégrer un quiz à une présentation vidéo.
Voir la vidéo !

Le Social Learning est né avec l’évolution des méthodes d’apprentissage. La plateforme YouTube en est un exemple. En effet, le principe est que chaque internaute puisse créer sa propre vidéo dans le but de partager son savoir et ainsi stimuler la communauté.
Désormais, il ne s’agit plus d’apprendre seul et passivement mais de collaborer ensemble dans le but de co-construire le savoir, le transmettre, le mutualiser, le capitaliser et d’échanger avec tous les collaborateurs d’une entreprise.

Grâce au Social Learning, la formation est perçue comme un moment de partage. L’apprenant est devenu actif puisqu’il contribue à son propre apprentissage en capitalisant ses connaissances en groupe.

Le savoir est désormais à portée de main.

Sources :
Les 5 pratiques incontournables pour un Social Learning réussi.
Le Social Learning pour booster le taux d’engagement sur les formations en ligne.
En quoi le Social Learning favorise-t-il le développement des compétences et la motivation des apprenants ?